Gratuit ! Inscrivez-vous pour recevoir la missive d'Astérix ...et ne ratez aucune info

Recherche


Réseaux sociaux


Accueil >> La collection >> La Grande Collection >> Les étapes de la restauration

Les étapes de la restauration


RESTAURATION DES PLANCHES ORIGINALES AU TRAIT NOIR
Au niveau de l'encrage, certains traits d'Albert Uderzo sont restaurés au pinceau et à l'encre de chine.
Ces planches sont ensuite numérisées à 1200 dpi, en mode "bitmap". Un "dépoussiérage" systématique permet de supprimer les points indésirables.
Les cadres extérieurs de chaque planche sont également rééquilibrés.
Dans le logiciel prépresse, ce fichier, en format " .tif ", fait l'objet d'un calque séparé, et ce en vue d'une surimpression de l'encre noire sur la couleur pour une qualité optimale à l'impression finale.


RÉ-ENCRAGE DES TEXTES ET ONOMATOPÉES
Un ré-encrage des textes et onomatopées à la plume est nécessaire pour la plupart des 26 premiers albums.
Pour les autres, une simple retouche à la plume est effectuée pour restaurer les traits défectueux.
Ces textes sont également numérisés à 1200 dpi, en mode "bitmap" et au format ".tif". Dans les logiciels prépresse, ils font l'objet d'un autre calque séparé, en Pantone black C, et ce en vue de l'impression des albums Astérix en diverses langues étrangères.


NOUVELLE COLORATION DE LA COLLECTION ASTÉRIX
Les exigences économiques au début des années 60, ainsi que les délais très courts, ont privé les planches des Aventures d’Astérix de mises en couleur de qualité dans les éditions originelles.
Les coloristes du 21 siècle se sont donc remonté les manches en redonnant à la collection les avantages des nouvelles techniques de pointe et de nouveaux procédés de mise en couleur numérique.
Plutôt que d’effectuer la numérisation par le biais du procédé « copy-dot », qui a le défaut de reproduire toutes les faiblesses et les erreurs des films très abîmés par le temps, les artistes ont réalisé une véritable restauration d’Art pour redonner à Astérix toutes ses couleurs, sous l’oeil vigilant du grand Maître Albert Uderzo.
Les couleurs sont ensuite enregistrées en calque séparé à 300 dpi, en mode « cmjn ».
Pour obtenir un noir plus dense, une zone de couleur grise, neutre, en retrait de quelques pixels sous le noir, sert de soutien à l’opacité de l’encre noire d’imprimerie.


EXEMPLE DU TRAVAIL SUR UNE VIGNETTE
Acheter

Valid XHTML 1.0 Transitional