Les Studios Idéfix

Des auteurs à la manoeuvre

En 1974, déçus par la qualité des premiers long métrages animés Astérix, René Goscinny et Albert Uderzo décident de se lancer dans une aventure unique en France : monter leur propre studio d’animation pour créer, produire et réaliser leur nouveau film : Les 12 Travaux d’Astérix.

René Goscinny : « C’est un vieux rêve d’enfance que nous avions avec Albert Uderzo, qui lui a débuté d’ailleurs dans le dessin animé. C’est l’aboutissement de 10 ans de travail, parce que nous avons commencé à faire du dessin animé dans d’autres studios. Il a fallu 10 ans pour que nous puissions avoir nos propres studios et réaliser les films tels que nous les souhaitions. Nous l’avons fait, je dois dire, grâce à Astérix, qui est un personnage miracle et qui est notre vedette, et qui nous a permis de plusieurs façons de réaliser ce rêve. »

Albert Uderzo : « Goscinny et moi étions très malheureux à la vision des précédents films, même si le public les avait suivis. Les 2 premiers films n’ont pas été un titre de gloire pour nous. Et il a fallu subir plusieurs fois les premières... À force de revoir ces défauts que nous ressentions toujours plus parce que nous les connaissions mieux, ils étaient devenus énormes ! Pour celui-ci, on pourra éviter ce genre de choses. Goscinny et moi faisons le story-board et nous espérons tout superviser. Car cette fois le dessin animé sera réalisé à Paris, par un studio que nous avons nous-mêmes créé. Nous serons à la fois auteurs et réalisateurs, nous travaillerons vraiment étroitement avec les animateurs. Si l’on se lance dans cette aventure, c’est que l’on a mis le paquet ! »

Un logo qui a du chien

Albert Uderzo : « Le logo que nous avons imaginé pour les Studios Idéfix est une parodie de celui, célèbre, de la Metro-Goldwyn-Mayer. Idéfix prend la place du lion en aboyant et en apparaissant au centre d’une couronne de feuilles de chêne où est inscrit delirant isti Romani, autrement dit le fameux « ils sont fous, ces Romains ! »

Une aventure fondatrice...

Quand René Goscinny et Albert Uderzo montent leurs studios d’animation, « Cette activité a disparu en France depuis les studios de Paul Grimault qui avaient réalisé des films d’animation de très grande qualité et obtenu un succès mérité », explique Albert Uderzo. « Alors pourquoi ne pas recréer une équipe avec les animateurs d’aujourd’hui employés dans de très petites structures et qui seront peut-être heureux de retrouver l’ambiance d’un vrai studio ? »

À l'origine de la formation animation des Gobelins !

La recherche de talents s’avère plus compliquée que prévue. Goscinny et Uderzo se tournent vers la Chambre de commerce et d’industrie de Paris-Île de France, qui accepte alors de soutenir la création d’une section animation à l’Ecole des gobelins. Cette formation, qui fête cette année ses 40 ans, a acquis une réputation mondiale et forme chaque année les talents que s’arrachent les studios hollywoodiens. Ancien élève des Gobelins, Louis Clichy, reprend le flambeau en 2014 en coréalisant, avec Alexandre Astier, le 1e film d’animation Astérix en 3D : Astérix et le domaine des dieux.